http://www.scubapro.com/fr-FR/FRA/sea.aspx

Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte |

Les mots clés du texte

algue | bateau | corail | courant | couteau | détendeur | flore | gant | grotte | kelp | mer | orientation | palanquée | palme | pendeur | plongée | plongeur | risque | rocher | sécurité | scaphandre | vague |

Les dangers liés au milieu naturel
Cacher les mots clés - Mise à jour : 19/12/2007


De nombreux facteurs naturels ou liés à l’exploitation des mers par l’homme peuvent constituer une source de dangers pour le plongeur. Une bonne connaissance du milieu marin et une conduite prudente pendant l’immersion permettent de s’en préserver.
La mer est capricieuse et parfois violente : les mouvements du milieu marin jouent un rôle essentiel sur les conditions de la plongée. Mais, outre les animaux et la flore venimeux ou vénéneux, les dangers peuvent aussi être d’ordre géographique, selon les lieux choisis et leur configuration.

Les vagues :
Une mer agitée est source de problèmes tant pour la mise à l’eau que pour la sortie. De plus, elle prédispose au mal de mer...
Quand les vagues sont déferlantes avec formation de rouleaux, il est déconseillé de plonger. Néanmoins, dans le cas d'une plongée, les plongeurs devront se diviser en petites palanquées pour rester plus facilement groupés. Il sera indispensable de garder les palmes et de continuer à respirer avec le détendeur jusqu'au retour sur le bateau.
Côté sécurité en surface, en cas de mauvaise mer, il est nécessaire de redoubler d'attention: le repérage des plongeurs est toujours plus difficile par gros temps.

Le courant :
La présence de courants rend systématiquement la plongée plus fatigante et plus dangereuse.
Il est indispensable de vérifier s’il en existe sur le lieu de plongée. Pour cela, un test simple consiste à jeter un pendeur à l’eau, une fois le bateau stabilisé. Si le bout reste vertical, il n’y a pas ou peu de courant.
Il ne faut pas hésiter à annuler la plongée s’il estime que les conditions ne sont pas favorables.

Le manque de visibilité :
La plongée par faible visibilité prédispose à l’angoisse chez les débutants et rend la communication beaucoup plus difficile. La palanquée devra alors rester bien groupée et les plongeurs ne pas se perdre de vue les uns des autres.

Les rochers :
La forme particulière et la texture de certains rochers les rendent coupants. La peau ramollie par l'eau est naturellement fragilisée. Le port des gants lors d'une plongée est donc indispensable.
C'est également une bonne précaution contre les risques de piqûres de certains animaux en apparence inoffensifs. En effet, de nombreuses formes d'apparence rocheuses sont en réalité des animaux encroûtants (spongiaires ou coraux notamment) dont certains peuvent être urticants.

Les grottes :
Toute aventure spéléologique présente des risques importants. Même l'exploration d'une anfractuosité en apparence anodine peut s'avérer dangereuse: se coincer dans un passage étroit ou perdre son chemin dans la bifurcation d'un boyau sont des risques à ne pass exclure.
En plongée dans une grotte inconnue, il convient de ne pas perdre de vue la sortie.
Pour les passionnés de grottes sous-marines, il existe des clubs spécialisés.

Les algues :
Les grandes algues que l’on rencontre en Bretagne ou sur la côte Pacifique des Etats-Unis, comme par exemple le kelp, peuvent présenter un certain danger en gênant l’évolution des plongeurs. De plus, la visibilité étant réduite, il peut devenir difficile de se repérer et fréquent de perdre son orientation.
Dans ce cas, il ne faut pas lutter mais se laisser porter par leurs mouvements. En glissant dans le sens du courant il sera plus aisé de s’en dégager.

Les filets :
Les lignes de pêche, les filets oubliés ou abandonnés sont de réels pièges pour les plongeurs qui risquent de s’y coincer.
Inutile de se débattre, la situation ne ferait qu’empirer. La seule solution : avoir un couteau!

Les épaves :
L’exploration des épaves fait partie des plaisirs de la plongée en scaphandre. Néanmoins, il convient de prendre certaines précautions : attention aux tôles sont parfois très coupantes, mais surtout, il vaut mieux éviter de visiter certaines épaves exigües, et de TOUJOURS vérifier les possibilités de sorties.
De même, attention aux risques d’effondrements des structures fragilisées par la corrosion. Ce danger est réel.

Les hélices de bateau :
Bien que la propagation du son soit bien meilleure sous l’eau, la llocalisation reste néanmoins imprécise.
En remontant vers la surface, toujours faire un tour d’horizon afin de vérifier qu’il n’y a aucun obstacle.

Les engins explosifs :
Sur des sites ayant connu des batailles navales ou près des côtes de débarquement, il est encore possible de découvrir des munitions englouties.
Il convient alors de signaler immédiatement leur existence et leur emplacement à la gendarmerie de la localité.
Ne jamais essayer de manipuler un objet suspect, même abîmé par la corrosion, les risques d’explosion perdurent.


Ajouter un site web

Des pages web à consulter sur "Les dangers liés au milieu naturel"



Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite

http://www.anmp-plongee.com

Revue de presse62,Subaqua-N253-mars-avril-2014

Scubapro MK21/S560

(Subaqua)
Patrice Vogel a fait l'essai du nouveau détendeur à piston Scubapro MK21/S560. Un premier étage repensé, plus léger et visiblement plus performant grâce à un piston plus petit mais un assurant un débit qualifié par P. Vogel de "plus... Suite
La personnalité du mois 861,Delmas-(Alain)

Delmas (Alain)

Moniteur de plongée professionnel (BEES 3e degré) depuis plus de 30 ans, Alain Delmas, formateur de cadres en plongée et en sport, est l'un des meilleurs spécialistes de la législation et du droit de la plongée.
Après avoir présidé aux destinées de l' ANMP pendant 15 ans,... Suite
Le sujet du mois

spirographe

Le spirographe (Sabella spallanzanii) est un ver da la famille des Annélides et de la classe des Polychètes. Ce ver tubicole sédentaire qui vit dans un tube fixé sur le substrat exposé au courant arbore un magnifique panache lorsqu'il n'est pas rétracté dans son tube. Tout panache dehors dans le courant, le spirographe offre un spectacle magnifique aux plongeurs... à condition de sa... Suite
Librairie...

Les plus beaux sites de plongée autour du monde

Tous les livres

La destination du mois 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !