Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte |

Les mots clés du texte

éponge | accident | bateau | bouée | Carnatic | corail | courant | crustacé | déplacement | Djibouti | espace | faune | flore | flot | gorgone | labre | mérou | mer | Mer Rouge | murène | napoléon | niveau | perche | phare | photo | plongée | plongeur | poisson | poisson pierre | polype | profondeur | ptérois | récif | requin | Sharm el Sheikh | sous-marin | thon | vague |

Epaves en mer rouge
Cacher les mots clés - Mise à jour : 10/06/2009


La Mer Rouge compte de nombreuses épaves proposées aux plongeurs par les centres de plongée.
La Mer Rouge s´étend des golfes de Suez et d´Aqaba au nord, jusqu´au détroit de Bab el Mandeb au sud, sur 2300 km de long et 350 km de large. Le long de ses côtes, ce sont pas moins de sept territoires nationaux différents qui s'égrennent:
Egypte, Israël, Jordanie, Soudan, Erythrée, Djibouti et Yémen.

Les fonds sous-marins de la Mer Rouge sont le témoin de sa qualité de couloir commercial. Les épaves sont nombreuses, dont certaines ont une renommée internationale comme le Thistlegorm, mais également le Dunraven, Suzanna, Patrol Boat, Carnatic, Chrisoula K, Seastar, Giannis D, Barke, Ullyses, Rosalie Moller, Sarah H sont les épaves les plus connues.

Quelques épaves sur les côtes de la Mer Rouge :

MER ROUGE - EGYPTE

- Le Thistlegorm (Photo ci-dessus):
Le Thistlegorm était un cargo anglais d’une longueur de 131m. Il était armé du fait de la guerre d'un canon 120mm, d'une mitrailleuse antiaérienne sur tourelle et d'une autre mitrailleuse lourde mobile. L'équipage se composait de quarante neufs hommes.
L’épave, l’une des plus visitée en Mer Rouge, se situe dans le détroit de Gubal entre le récif de Sha'ab Ali et la côte du Sinai. Le pont supérieur est à 18m et le point le plus profond est au niveau de l'hélice à 31m.

Le Thistlegorm repose à plat sur le sable, sauf pour la poupe, détachée du reste de la coque. Sur le pont supérieur, on peut admirer de magnifiques formations coralliennes ainsi que la faune habituelle de la Mer Rouge (mérou, lutjan, poisson ange...entre autres).
Le château avant ainsi que les treuils des ancres sont bien conservés. Il est possible d’accéder aux cales sans danger où le plongeur découvrira une multitude d'objet extrêmement bien conservés : caisses de fusilles, pièces de rechange mécanique, éléments d'avion et une multitude de bottes en caoutchouc dont les cales étaient pleines. Egalement, au niveau supérieur, on sera surpris par l’état de conservation des automobiles, motos et les camions embarqués à bord.
La partie arrière dde l’épave se trouve à 20m de la partie principale et mérite aussi une observation. Un canon et une mitrailleuse sont encore en place et la faune y est abondante. Aussi, l'hélice vaut à elle seule le déplacement.
Il n'y a pas de difficulté particulière, et bien qu’il n’est pas rare de rencontrer un courant assez fort par moment, l’épave est accessible à tous.

- Sha’ab Abu Nuhas:
Sha’ab Abu Nuhas est un superbe plateau corallien affleurant la surface (il culmine à 1 m à peine sous la surface), situé dans la partie Nord-Ouest de la Mer Rouge. Il est localisé à la lisière du détroit de Gubal, et n’est accessible depuis Sharm el Sheikh qu’en croisière plongée.
La renommé de cette zone est due aux quatre épaves qui gisent le long du récif : le Giannis D, le Carnatic, le Chrisoula K, et le Sea Star.
L'approche du récif d'Abu Nuhas s’avère plutôt difficile lorsque la météo est mauvaise. En cas de houle et fort vent l'ancrage devient quasiment impossible et la mise à l'eau (très risquée) peut alors se faire depuis un bateau pneumatique. Attention au resac qui peut renvoyer les plongeurs contre le reef. Malheureusement plusieurs accidents, dont certains mortels, sont à déplorer à cet endroit.

Le Carnatic:
Le choc contre le récif de Sha'ab Abu Nuhâs en septembre 1869 précipita le Carnatic au fond des eaux égyptiennes. A Sha'ab Abu Nuhâs, le Carnatic repose au milieu de la face Nord du récif, avec à sa gauche le Giannis D et à sa droite le Chrisoula K.
La poupe, avec son hélice est la partie la plus imposante de l'épave et aussi la plus profonde par -27m. La visibilité est superbe, l'épave se voit presque en entier. Pour aller vers l'avant, il faut passer à travers le squelette du pont, le bois ayant disparu, seules restent les traverses en acier. Dans les cales, les bouteilles qui composaient une partie de la cargaison sont encore visibles. Dans la section centrale, on peut voir la grosse chaudière et les deux moteurs. La section de proue (-18 m) peut également être explorée. Sa structure particulière vaut le coup d'être visitée.

Le Chrisoula K:
Cette épave d’un cargo grec forme un angle quasi droit avec la paroi de corail du récif, la poupe tournée vers le Nord-Nord-est. Il s’agissait d’un cargo transportant des matériaux de construction, dont on peut observer une bonne partie éparpillée autour de l'épave.
Un tiers du bateau, qui était monté sur le récif suite au choc, est complètement détruit suite à l’action des vagues et de la rouille, la partie arrière du bateau est en revanche facilement pratiquable pour entrer.

Le Ghiannis D:
Le Ghiannis D alla heurter le récif de Sha'ab Abu Nuhâs le 19 avril 1983.
Le navire resta à flot pendant au moins six semaines avant d'être cassé en deux par la force de la mer, la poupe allant se poser sur le fond. La proue, en revanche resta longtemps visible, indiquant la position du navire jusqu'à ce qu'elle disparaisse à son tour pour reposer au pied du récif, couchée sur le côté gauche.
A l'avant du château trône la cheminée avec une grande lettre "D" visible de chaque côté. Puis, toujours vers l'avant, voici la passerelle de commandement, tandis qu'en arrière se trouvent d'autres locaux, un gros treuil et quelques bittes d'amarrage.
Inclinés à 45 degrés, un portique qui servait de support aux mâts, situé derrière la cheminée. Restée intacte, la proue présente un certain intérêt, avec ses treuils et un grand mât encore en place, mais parallèle au fond, car cette partie du bateau est complètement couchée sur le côté gauche.

- Le Dunraven:
L’épave de ce “vapeur” anglais se trouve sur la partie Sud du récif de Sha’ab Mahmoud connu également sous le nom de “Beacon Rock” car l’épave se trouve juste en dessous du phare (Beacon en anglais).
Passé Ras Mohamed, il reste environ une heure de navigation selon les conditions météo pour atteindre l’épave. Une fois sur place le récif offre une protection contre la houle.
Le Dunraven s’échoua peut de temps après sa construction en 1876. Il repose à l’envers sur un fond sableux à 30 mètres de profondeur près du récif. La poupe du navire se situe à une profondeur de 29m, elle est le point d’entrée classique de l’épave. La proue est largement éventrée suite à l’impact sur le récif et colonisée par des centaines de poissons harpe. Elle est dans une eau moins profonde et certains passages permettent de passer la tête à l'intérieur mais surtout pas d'y pénétrer. La plongée se termine le long du récif sur un superbe espace de corail dur habité par quelques poissons pierre.

- L’Aida:
C'est une plongée exceptionnelle a tous points de vue. L'Aida se trouve posée presque à la verticale sur le récif avec la proue à 25 m et la poupe à 60 m. Hormis des dommages substantiels à la proue, ce bateau est pratiquement intact.

L'Aida a coulé en 1957 lors d'une tempête. Le bateau est très concretionné et la varieté des coraux durs et mous est tout à fait exceptionnelle jusque sur les pièces plus profondes - Les parties moins profondes du navire laissent entrer beaucoup plus de lumière du soleil ce qui assure une croissance encore plus prolifique. Ajoutez à ceci une concentration étonnante de poissons, de gros mérou et des thons.
La majeure partie de la section suivante est intacte ; le pont en bois absent laisse la structure en acier à nu avec un accès facile à toutes les pièces.
Au milieu du navire, il y a la passerelle centrale. Ce n'est pas plus qu'une plateforme mais il reste beaucoup à voir. Il y a beaucoup de pièces à explorer dont une partie possède toujours ses hublots en laiton.
La cheminée du bateau est à -45m et se trouve maintenant couchée sur son côté en partie rouillé.
L'Aida n'a pas été plongée dans un but de récupération, tout est donc encore présent sur toute la longueur de l'épave.


MER ROUGE - SOUDAN
 
- Le Cedar Pride:
A faible distance de la côte d’Aqaba, presque en face de l’unique port que possède la Jordanie, l’épave du Cedar Pride est connue comme l’une des plus colorées de toute la mer Rouge.

En 1982, alors que le navire charge des phosphates et du potasse dans le port d'Aqaba, une violente explosion retentit suivie par un incendie.
Si l'intérieur du navire est dévasté, la coque reste à flots abandonnée par ses propriétaires. Jusqu'au jour où le Fonds de protection de la nature de Jordanie propose de le transformer en récif artificiel, où se fixeront faune et flore. En 86, après un nettoyage en profondeur des cales (huile et carburant), le "Cedar Pride" est remorqué à quelques kilomètres au sud du port d'Aqaba où il sera immergé à une trentaine de mètres.
 
Le bateau est posé sur le flanc gauche, la proue tournée vers le haut et le mât principal orienté vers l’ouest : à la hauteur de la partie centrale du franc-bord, le récif présente une coupure, une sorte de passe qui permet d’explorer aisément toute l’épave dans ses moindres détails.
Les superstructures sont orientées vers le large, tandis qu’une chaloupe, désormais rongée par le sel, est posée sur le fond.

Considérée comme l'une des épaves les plus colorées de Mer Rouge, l'incursion sur le "Cedar Pride" est une plongée qui convient à tous les niveaux. Le départ se fait de la plage jusqu'à une bouée qui sert de repère. Il suffit ensuite de descendre le long de la corde et on est arrivé à destination!
La profondeur n'excédant pas 27 mètres, il est aisé de faire le tour de l'épave, de profiter des alcyonnaires, des éponges, des ptérois miles qui ont élu domicile dans les moindres recoins. Au fond, un chenal sous le bateau permet de passer de l'autre côté de la coque. Un énorme Napoléon et un poisson-scorpion ont fait de ce boyau leur demeure. Aux alentours, labres, poissons-anges, perches, se partagent le territoire, sur fond de gorgones et d'alcyonnaires.

Le mât et la vigie méritent surtout que l'on s'y attarde. Poissonneux, dégoulinant de coraux mous, ils valent à eux seuls le déplacement. Un peu plus loin, en direction du large (sud-ouest), on remarquera une chaloupe (20,5 m), et un petit bateau de plaisance (22,9 m), dont nul ne connaît l'origine. En résumé, une plongée remarquable, qu’il ne faut pas hésiter à renouveler.

- L’Umbria:
A l´intérieur du Wingate Reef, à 20 minutes de navigation de Port Soudan, gît l´épave intacte du bateau italien Umbria.
Epave de 150 m de long, très bien conservée, elle repose sur un fond de 30 m.
Les mâts ont cédé, s'abattant sur le fond avec les grues de chargement et la cheminée. Près de la rambarde, sur le côté droit, non loin de la poupe, on remarque un petit lavabo de métal, dont l'émail semble avoir remarquablement résisté à la corrosion marine.
Quelques cales contiennent des centaines d'obus de gros calibre parfaitement empilés, d'autres sont remplies de caisses contenant des ailettes de bombes et des détonateurs. Le fond est parsemé de bouteilles vertes contenant de l'essence de bergamote.
Ce navire est aujourd’hui colonisé par une myriade de poissons, crustacés, plantes aquatiques et autres coraux. Ce récif involontairement créé par l’homme offre en effet un refuge sans pareil à des espèces multiples et colorées. Poissons clowns, demoiselles, murènes, requins et polypes divers se sont ainsi installés près de l’épave, source de nourriture pour tous.



Ajouter un site web

Des pages web à consulter sur "Epaves en mer rouge"

Mysterra.org : Articles et photos consacrés au Thistlegorm



Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite

http://www.anmp-plongee.com

Revue de presse62,Subaqua-N253-mars-avril-2014

Scubapro MK21/S560

(Subaqua)
Patrice Vogel a fait l'essai du nouveau détendeur à piston Scubapro MK21/S560. Un premier étage repensé, plus léger et visiblement plus performant grâce à un piston plus petit mais un assurant un débit qualifié par P. Vogel de "plus... Suite
La personnalité du mois 861,Delmas-(Alain)

Delmas (Alain)

Moniteur de plongée professionnel (BEES 3e degré) depuis plus de 30 ans, Alain Delmas, formateur de cadres en plongée et en sport, est l'un des meilleurs spécialistes de la législation et du droit de la plongée.
Après avoir présidé aux destinées de l' ANMP pendant 15 ans,... Suite
Le sujet du mois

spirographe

Le spirographe (Sabella spallanzanii) est un ver da la famille des Annélides et de la classe des Polychètes. Ce ver tubicole sédentaire qui vit dans un tube fixé sur le substrat exposé au courant arbore un magnifique panache lorsqu'il n'est pas rétracté dans son tube. Tout panache dehors dans le courant, le spirographe offre un spectacle magnifique aux plongeurs... à condition de sa... Suite
Librairie...

Les plus beaux sites de plongée autour du monde

Tous les livres

La destination du mois 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !