Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Votre commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

aquarium | Archimède | autonomie | bateau | bathyscaphe | caisson | Comex | Delauze | hyperbare | mélange | maritime | Marseille | mer | océan | Philippines | plongée | plongeur | pression | profondeur | saturation | scaphandre | signe | sous-marin |

Delauze
Categorie H&F du monde de la plongée - Mise à jour 20/08/2010 - Cacher les mots clés


Agrandir
Henri-Germain Delauze est né le 17 septembre 1929 dans un village du Vaucluse, Cairanne, à une quarantaine de kilomètres d'Avignon.

Il fait parti de ces pionniers du 20e siècle, passionnés par les défis de la pénétration de l'homme sous la mer, qui ont fait reculer les limites de l'accès aux profondeurs.

Novateur dans le domaine de la plongée humaine profonde en saturation, il est également le fondateur de la Comex, une entreprise qui a conquis une réputation mondiale par sa contribution aux progrès et au développement des industries sous-marines en milieux extrêmes. Créée en septembre 1961, la Compagnie Maritime d'Expertise "Comex" rassemble une équipe de "plongeurs experts" et développe sur plusieurs années la plongée profonde aux gaz ''rares'' (hélium).

Sous le contrôle médical du Docteur Xavier Fructus, très intimement associé à ses recherches, il a été le premier homme à atteindre - 335 mètres en saturation en mai 1968. Prolongeant sans discontinuer la voie qu'il avait ouverte, les plongeurs de la Comex ont enchaîné les records mondiaux, atteignant 701 mètres en 1992, et ont validé les avantages du mélange respiratoire hydréliox (hydrogène - hélium - oxygène).

Ces expérimentations ont permis de rendre opérationnelle la plongée en saturation, de dépasser les limites auxquelles apparaissent les syndromes nerveux des hautes pressions, et de garantir la non toxicité et la non explosivité des mélanges gazeux.

Sous son impulsion, la Comex a acquis une expertise et une réputation mondiale dans l'exploitation du pétrole offshore, en développant des sous-marins d'exploration profonde civils et militaires, des engins d'assistance et des techniques d'exploitation et de soudure sous-marines. Elle s'est diversifiée dans la robotique, l'oxygénothérapie médicale, et la pénétration dans les milieux hostiles, comme le nucléaire avec les interventions robotisées sur des réacteurs ou le spatial avec le développement d'un scaphandre adapté.

Au début des années 1960, Henri-Germain Delauze a également organisé, à la demande du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), un Laboratoire des Bathyscaphes basé à Marseille. En effet, le bathyscaphe Archimède(successeur du FNRS III) étant terminé, les partenaires Marine Nationale et CNRS souhaitent lancer une série de campagnes scientifiques profondes dans le monde. 52 plongées profondes dont 32 avec la participation d'Henri-Germain Delauze auront lieu entre 1962 et 1967.

Partageant son temps entre les plongées de l'Archimèdeet la Comex, Henri-Germain Delauze procède en 1963 à l'ingénierie du premier Centre Expérimental Hyperbare (CEH) de capacité 360 mètres dont sera dotée, jusqu'en 1969, la Comex pour le développement de la plongée profonde.

En 1967, il quitte le CNRS pour se consacrer définitivement au développement de la Comex et de la plongée en saturation dans un habitat hyperbare de surface. Toute l'astuce revient à mettre les plongeurs en saturation au sec et au chaud, à la pression de travail, dans un caisson embarqué sur le pont d'un bateau.

Dans les années 1970, Comex prospère et créé de nouvelles sociétés dans le monde entier (Gabon, Singapour, Indonésie, Norvège, Australie, Brésil, Dubaï, Abou Dhabi, Nigéria, Congo, Angola...). En 1974, elle s'implante aux Etats-Unis, à Houston, centre stratégique du monde pétrolier avec "Comex - USA".

En 1981, le groupe Comex franchit la barre du milliard de francs en chiffre d'affaires et contrôle 27 sociétés de services en interventions sous-marines réparties sur les cinq continents.

De 1982 à 1987, Comex va concevoir, en association avec l'Ifremer (ex-CNEXO, Centre National pour l'Exploitation des Océans), l'un des plus grands sous-marins civils du monde : le SAGA (Sous-marin d'Assistance à Grande Autonomie). En 1990, le désengagement d'Ifremer entraîne l'arrêt du chantier alors que le SAGA est pratiquement terminé : il fait d'une part, des essais réussis en ''crache-plongeurs'' à plus de 300 mètres, et a réalisé d'autre part, les tests de qualification en plongée d'observation à 667 mètres de profondeur.

Henri-Germain Delauze crée dans les années 1980 de nouvelles filiales pour tenter de pallier le manque à gagner lié à une utilisation de plus en plus grande de la robotique sous-marine par l'industrie offshore.

Il s'intéresse également aux loisirs sous-marins. C'est ainsi, qu'en 1987, il crée la société "Comex Marine Parks", une filiale dédiée aux loisirs sous-marins (sous-marins de tourisme, aquariums géants).

Parallèlement, Henri-Germain Delauze fait procéder aux études architecturales et de génie civil pour la construction sur le site de Comex à Marseille du Centre Spatial Européen pour la formation et l'entraînement des astronautes aux activités extravéhiculaires (EVA), dont la nouvelle société "Comex Espace" aura à assurer le fonctionnement et la gestion.

En 1991, Henri-Germain Delauze reçoit à Houston la distinction "OTC - Distinguished Achievement Award for Individuals", en reconnaissance de son rôle de pionnier dans le développement des technologies de pointe au service des activités sous-marines pour la production du pétrole offshore. (OTC : Offshore Technological Conference, réunion annuelle en mai).

Malgré un très faible endettement du Groupe Comex, deux banques de son pool bancaire bloquent tout crédit à Comex et mettent Henri-Germain Delauze dans l'impossibilité de gérer la filiale opérationnelle "Comex Services" sur le plan international.

En 1992, Henri-Germain Delauze négocie et signe la cession de sa filiale mondiale de travaux offshore, "Comex Services", à l'armateur norvégien Jacob Stolt Nielsen et le transfert de tout le personnel de "Comex Services" (plus de 2000 personnes) à "StoltComex".

Henri-Germain Delauze concentre alors ses efforts sur Cybernétix et "Comex Nucléaire" tout en mettant en place de nombreuses campagnes archéologiques sous-marines.

En 1994, Henri-Germain Delauze lance la construction à Marseille du sous-marin biplace Remora 2000, qui peut plonger à 610 mètres, qui sera un grand succès technique, ludique et archéologique.

En 1996, Henri-Germain Delauze organise une expédition archéologique en haute mer aux Philippines en partenariat avec le National Museum de Manille. Trois mois de recherches en mer avec le navire Minibex par sonars, ROV et le sous-marin Remora 2000 se soldent par de nombreuses découvertes communiquées au National Museum.

Entre temps, Michèle Fructus, sa fille, prend la Direction Générale du Holding Comex S.A.

En 1998, le patron-pêcheur Jean-Claude Bianco lui remet confidentiellement la ''gourmette'' d'Antoine de Saint-Exupéry, qu'il a remonté dans son chalut, après une traîne au large des calanques en septembre de la même année. Henri-Germain Delauze lance alors une très longue campagne de recherches en mer des restes de l'avion américain P38 perdu au large de Marseille en 1944 et que pilotait Antoine de Saint-Exupéry le jour de sa disparition.

En 2003, Henri-Germain Delauze remonte entre Cassis et l'île de Riou avec le navire Minibex plusieurs éléments d'un avion P38 qui avaient été trouvés par le plongeur Luc Vanrell au cours des années précédentes. Ces vestiges, après examen minutieux permettent, grâce au numéro de série gravé sur les turbines, d'identifier avec certitude l'avion de Saint-Exupéry.

En 2005 : le Prince Albert II de Monaco remet à Henri-Germain Delauze le "Grand Prix des Sciences de la Mer".

Henri-Germain Delauze totalise près de 10 000 plongées professionnelles ou archéologiques et plus de 1 000 plongées en sous-marin, du bathyscaphe Archimède au Remora 2000 (12 sous-marins différents).


Source d'informations
Dossier documentaire réalisée par la Médiathèque de La Cité de la Mer http://mediatheque.citedelamer.com/fr/dossiers-thematiques/defis-de-lexploration/hg-delauze-un-pionnier/bibliographie---webographie/default.asp



Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous

Les mots du dico

Claude Arzillier | Comex | Le Guen | Wesly |


Ajouter un site web

Des pages web à consulter

La Cité de la Mer - Cherbourg : Henri-Germain Delauze, un pionnier des grandes profondeurs





Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite

http://www.blue-lagoon.fr

le Forum

Apportez votre témoignage

Vous avez un avis sur le sujet de cette page, alors ouvrez une discussion dans le forum...
Ouvrir une discussion
La personnalité du mois 861,Delmas-(Alain)

Delmas (Alain)

Moniteur de plongée professionnel (BEES 3e degré) depuis plus de 30 ans, Alain Delmas, formateur de cadres en plongée et en sport, est l'un des meilleurs spécialistes de la législation et du droit de la plongée.
Après avoir présidé aux destinées de l' ANMP pendant 15 ans,... Suite
Voir aussi ...

Comex

En 1961, Henri G. DELAUZE fonde la COMEX à Marseille. Pionnière de l’intervention sous-marine industrielle profonde , la COMEX va alors créer une technologie nouvelle associant ingénierie et monde sous-marin.

Durant 30 années, les plongeurs de la COMEX, devenue première société ...
Librairie...

Les plus beaux sites de plongée autour du monde

Tous les livres

La destination du mois 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !