http://www.subgear.com/respirezlibrement.htm?utm_source=Wikidive&utm_medium=banner_300_x_250&utm_campaign=Respirez_librement

Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Votre commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

accident | bloc | caisson | décompression | hydreliox | mélange | matériel | nitrox | palier | plongée | plongeur | profondeur | remontée | risque | scaphandrier | trimix |

plongée profonde
Categorie Technique - Mise à jour 20/08/2008 - Cacher les mots clés


Agrandir
On parle de plongée profonde lorsque cette dernière atteint de grandes profondeurs, c’est-à-dire, en général, au-delà de 60 m, limite reconnue comme étant le seuil de toxicité de l'oxygène.

Ce type de plongée, qui se distingue de la plongée loisir, est parfois requise pour atteindre des épaves hors de portée en plongées à l'air, lors d’exploration en plongée souterraine, ou tout simplement dans le but de battre un record.
Néanmoins, la plongée profonde exige une formation spécifique, et surtout une très grande préparation, notamment en terme de matériel, de calculs de proportions de gaz, de planification de la plongée, etc.


En fonction de la profondeur visée, et en tenant compte de la toxicité des gaz (azote et oxygène), il est primordial de choisir un mélange aux proportions optimisées.
Ce mélange pourra être du trimix, de l'héliair (ou plus rarement de l'héliox). La décompression, quant à elle se fera au nitrox et à l'oxygène.
Lors de plongées très profondes (plongée professionnelle de recherche ou de travaux), il est possible aussi d'utiliser de l'hydrox ou hydreliox (mélanges à l'hydrogène spécifiquement conçus pour ce type de plongée, et qui permettent de lutter notamment contre le syndrome nerveux des hautes pressions SNHP, accident fréquent lors de plongées très profondes).

En plongée profonde, le choix du matériel est également un aspect essentiel. Il doit être particulièrement organisé, en raison des risques encourus lors de telles plongées. Les plongeurs profonds évoluent souvent avec plusieurs blocs, remplis de mélanges différents à utiliser en fonction de la profondeur atteinte. Il descendent et remontent souvent le long d'un bout, appelé "ligne de décompression". Cette ligne permet de se débarrasser des blocs vides et de faire un palier de décompression avec un mélange optimisé.

En effet, lors de plongées profondes des paliers profonds et longs sont nécessaires. Ils sont alors effectués avec des gaz (trimix, Nitrox, Oxygène pur) dont les proportions ont été calculées au préalable afin d'être le plus efficaces possible pour une plage de profondeur.
En revanche, dans le cadre de la plongée professionnelle (scaphandrier notamment), il arrive qu'en raison de la profondeur de travail, les plongeurs évoluent "en saturation". Cela signifie alors qu'ils peuvent rester plusieurs jours à grande profondeur. Dans ce cas, les paliers sont très longs (jusqu'à 36 heures) et sont en général effectués en caisson de recompression.

La planification est là aussi un aspect essentiel de la plongée profonde. En effet, on ne plonge pas à 60 ou80 mètres comme à 12 !
Dans le cas d’une plongée profonde, la préparation de la plongée passe par la rédaction préalable d’un "run time", c’est-à-dire un planning très précis définissant le temps et la profondeur à atteindre. Ce "run time" doit impérativement être respecté, tant à la descente qu'à la remontée, car de son suivi dépend la quantité de gaz restante et les possibilités de survie du plongeur.
Ce "run time" est établi en tenant compte des paliers de décompression, calculés le plus souvent à l'aide de logiciels informatiques, les tables de décompression n'étant calculées que pour la plongée loisir (ou à l'origine pour la plongée militaire à l'air à une profondeur limitée).


Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous

Les mots du dico

hydreliox |


Ajouter un site web

Des pages web à consulter

Histoires d'un scaphandrier : Les aventures sous eau et hors d'eau d'un scaphandrier

Plongée lac du bourget : Plongée tres profonde en recycleur





Vidéo de plongée

Quatre épaves en mer d'Iroise

Visite de quatre épaves de la mer d'Iroise : l'Amoco Cadiz, le Columbian, l'Elektra et le Drummond Castel ... Suite

http://www.blue-lagoon.fr

le Forum

Apportez votre témoignage

Vous avez un avis sur le sujet de cette page, alors ouvrez une discussion dans le forum...
Ouvrir une discussion
La personnalité du mois 860,Hass-(Hans)

Hass (Hans)

Hans Hass est l'un des importants et célèbres pionniers de la plongée de l'avant et après guerre 39-45, contemporain du Commandant Jacques-Yves Cousteau . Autrichien, né à Vienne en 1919 il est décédé le 16 juin 2013.
Biologiste, éthologue, photographe il est connu notamme... Suite
Voir aussi ...

hydreliox

L'hydreliox est un mélange respiratoire composé d'hélium, d'oxygène et d'une petite part d'hydrogène, utilisé dans le cadre de plongées profondes.

Ce mélange est principalement utilisé par des professionnels lors de plongées de prospections et d'études scie...
Librairie...

Guide impertinent de la plongée

Tous les livres

La destination du mois 851,Bahamas

Bahamas

Les Bahamas sont un archipel de 700 îles et îlots situés dans l'océan Atlantique, à l'est de la Floride, au nord de Cuba et du reste des Caraïbes, et à l'ouest des îles Turques-et-Caïques. Sa capitale est Nassau, située sur l'île de New Providence. Les Bahamas constituent un &eacu... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !