Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Votre commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

DIR | matériel | niveau | palme | plongée | plongeur | risque | sécurité | spéléo | tek | trimix |

DIR
Categorie Technique - Mise à jour 30/07/2008 - Cacher les mots clés


La plongée DIR, qui vient de “Doing It Right” (“faire les choses bien”), est une philosophie de plongée provenant principalement des États-Unis.

Bill Hogarth Main, plongeur spéléo de Floride, est le premier à avoir transmis ces idées dès les années 1970, d'où le terme “configuration hogarthienne” employé parfois en comparaison avec le DIR. D’autres plongeurs spéléo reconnus comme Scheck Exley, utilisaient également ce type de configuration pour les reconnaissances des grottes en Floride.
Les plongeurs du WKPP (Woodsville-Karst Plains Project: organisation américaine de plongée sous plafond créée en 1985 par Bill Gavin et Bill Main), sous la houlette de Georges Irvine,ont généralisé ce concept dans les années 1990 en une technique qu'ils nomment le "Doing It Right".

Initialement utilisée pour la plongée spéléo, la technique du DIR correspond au développement d’une nouvelle façon de plonger, basée sur plus de simplicité et de sûreté.
Cette méthode est particulièrement avantageuse pour les plongées en milieu fermé, qu’il s’agisse de grottes ou d’épaves. Souvent assimilée à la plongée tek, la méthode DIR se veut être appliquée à toutes les plongées, de la loisir à la technique, en l'adaptant aux différents niveaux de formation.

En réalité, l'idée première est de n’emporter que ce qui est nécessaire, avoir un emplacement défini pour chacun des composants dans le but d'arriver à un équipement standardisé, facile à utiliser et logique.

Les plongeurs du WKPP précisent un matériel standard pour tous leurs plongeurs et les emplacements de tous les équipements de survie principaux sont standardisés, ce afin d'assurer une uniformité des équipements. Comme tous les plongeurs DIR utilisent un équipement similaire, configuré de la même façon, ils doivent être capables d’identifier et gérer rapidement tout incident de manière efficace et en toute sécurité.
En clair, si chacun des plongeurs du groupe a le même équipement, il est plus facile d'intervenir en cas de problème, lorsque chacun connaît ''naturellement'' le matériel de l'autre.

Cette approche dont le but principal est de créer plus de sécurité et de confort sous l'eau, pourrait bénéficier à l’ensemble des plongeurs. En effet, il faut convenir que le principe d’une réponse inadaptée et confuse à des problèmes d'urgences abouti généralement à des prises de risques inutiles. La technique du DIR veut apporter des solutions pratiques aux procédures de sécurité en plongée.
Cette méthode ne se limite donc pas uniquement à la configuration des équipements, mais recouvre la totalité des facettes indispensables à chaque plongée. Les risques sont alors diminués grâce à une organisation méthodique des équipements ainsi qu'à de nouvelles procédures de communication par équipe.


Néanmoins, bien que cette technique ait fait ses preuves, la controverse est forte face aux méthodes du DIR.
En premier lieu l’opposition s’opère entre plongeurs puisque les plongeurs DIR n’acceptent de plonger qu’avec leurs semblables, les autres plongeurs étant considérés “strokes”, et donc incapables et dangereux.
D’autre part, du fait de la standardisation des équipements et des attitudes, l’uniformisation extrême ("de la marque des palmes à la composition des trimix ") pousse certains plongeurs à considérer le DIR comme étant sectaire.
Enfin, il faut considérer que si les résurgences de Floride (réseaux souterrains larges et clairs) se prêtent à merveille à l'application du DIR, un très grand nombre de sites européens sont des fonds de trous ou post Siphon qui nécessitent un transport laborieux du matériel dans des conduits exigus où le casque est obligatoire, où la plongée à deux est rarement possible, etc... et donc, où l'application de la méthode DIR s'avère quasi impossible.
Cependant, bien que la méthode ne soit pas universelle et applicable à tous les sites, de nombreux enseignements peuvent être tirés de cette technique en matière de sécurité.


Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous

Les mots du dico

échinoderme | éponge | équilibrage | équinoxe | Açores | Alain Foret | Altman | aménagement | amer | Amv voyages | Aquarev Magazine | archive | ARPE | arribada | Attard Jean | Attard Véronique | autonomie | ADD | Ballesta | bateau | Beernaerts (John) | Belloin | Berthollet | Bessudo (Sandra) | biodiversité | boussole | Boutan (Louis) | Braud (Stéphane) | brochet | Bruno Guimbard | calmar | canard | Cap Vert | carte marine | caulerpa | caye | CDMM | CEDIP | Chaouen (Le) | clapet | Claude Arzillier | compresseur | Cousteau | couteau | Cressi | décapelage | danseuse espagnole | dauphin | Delauze | de Saint Victor de Saint Blancard | de Tayrac | Didier Alpini | diffusion | DIRrebreather | dissolution | Di Meglio | Djibouti | DRASSM | Effesub | entélure | Esclapez Diving | fenstop | fenzy | flottabilité | fosse | fouille | FPS | Frédéric Lombard | Frenzel | froid | Fuchs (Ariel) | Gérard Magnier | gilet | gonfaron | gonflage | gueuse | Guy Poulet | Henri LE BRIS | holothurie | Houot | hypoacousie | hypoxie | Ibiza | Imbert (Francis) | inflateur | initiateur | insolation | Institut National de Plongée Professionnelle - I.N.P.P. - | Institut océanographique de Monaco | Jérôme Palazzolo | Jean-Luc Diainville | Jean-Pierre Malamas | Julie Andersen | Laban | lampe | La Lune | Lefèvre | lest | Le Guen | méduse | Méouchy | Maiorca | Marseille | Martinique | Mauriès | Michel Cantou | modèle (de décompression) | moniteur | nœud | Nardo Vicente | Nathalie Lasselin | NAUI | nautile | NEMO33 | niveau | noyade | Océans Magazine | OCDPC | OHB | Omersub | otarie | oxygénothérapie | Pétron | parachute | Pascal Kainic | Patrice Vogel | Patrick Michel | Peau Bleue | pendeur | Perrier | Phil Simha | Photo Bio Sous-Marine | physalie | phytoplancton | plancton | plongée profonde | plongée spéléo | plongée sur épave | Plongeurs du monde | plongeuse ama | poisson | polype | PpO2 max Team | pranayama | pression partielle | recapelage | René Heuzey | requin soyeux | RIFAP | Roger Blanc | RIPE | sécurité | Sérafini | salon | Sarano | Scubapro-Uwatec | scyphozoaire | SEAC | Seamersion | secour | Sepiou Plongée | Seychelles | sortie (détendeur) | spéléo | Sport Away | Subaqua (revue) | Suunto | système DIN | Tailliez | tek | tortue marine | trésor | Tribord | vélelle | vague | Vasseur | Verdier | web | Wesly | whale watching | wikidive | xiphiidé | Yvan Chocoloff | Zodiac |


Ajouter un site web

Des pages web à consulter

GUE - Global Underwater Explorers : Global Underwater Explorers (site en anglais)

EKPP - Européan Karst Plain Project : Européan Karst Plain Project (site en anglais)

Teksplorers' : Page consacrée à la configuration du matos en DIR





Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite

http://www.blue-lagoon.fr

le Forum

Apportez votre témoignage

Vous avez un avis sur le sujet de cette page, alors ouvrez une discussion dans le forum...
Ouvrir une discussion
La personnalité du mois 861,Delmas-(Alain)

Delmas (Alain)

Moniteur de plongée professionnel (BEES 3e degré) depuis plus de 30 ans, Alain Delmas, formateur de cadres en plongée et en sport, est l'un des meilleurs spécialistes de la législation et du droit de la plongée.
Après avoir présidé aux destinées de l' ANMP pendant 15 ans,... Suite
Voir aussi ...

gonflage

Le gonflage des bouteilles

L'air que nous respirons en plongée est un mélange d'air comprimé.
Le chargement des bouteilles en air comprimé peut s'effectuer directement à partir d'un compresseur, par transvasement à partir d'une autre bouteille de grande capacité...
Librairie...

Les plus beaux sites de plongée autour du monde

Tous les livres

La destination du mois 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !