http://www.scubapro.com/fr-FR/FRA/sea.aspx

Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Votre commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

algue | anémone | blennie | faune | homochromie | labre | labridé | mimétisme | mollusque | niveau | nudibranche | poisson |

mimétisme
Categorie Faune - Mise à jour 05/11/2008 - Cacher les mots clés


Agrandir
Mimétisme, camouflage, homochromie, homophormie... la différence est subtile mais il s’agit d’autant de techniques pour pour la faune sous-marine de survivre dans ce “milieu hostile”.
En effet, de nombreuses espèces animales sous-marines sont capables de déployer une grande ingéniosité pour se confondre avec leur environnement, soit pour faire croire qu’elles sont dangereuses comme l’espèce qu’elles imitent, soit pour se rendre invisible de ses prédateurs.

Le mimetisme consiste en l’action de mimer donc d'imiter les mouvements, les comportements de l’animal ou l’objet imités (algues, poissons, etc).
Le mimétisme est donc défini comme étant la capacité d'un animal à se confondre avec le substrat vivant près duquel il se trouve ou à ressembler à l’un de ses congénères toxiques non comestibles pour les prédateurs éventuels. Le mimétisme est à différencier de l' homochromie qui est la capacité à se confondre avec un substrat inerte tel que le sable ou la roche.

Il existe différents types de mimétismes:

- Le mimétisme Batésien : il consiste en l'imitation, par une espèce qui n’a pas de moyen de défense, d'une espèce mieux équipée sur ce plan là.
Par exemple, la blennie dévoreuse imite en tout point le labre nettoyeur (petit poisson qui se nourrit des parasites qu'il récolte sur le corps ou dans la gueule des autres poissons), et va ainsi s'approcher au plus près de ses proies pour mieux les dévorer. Le mimétisme est dans ce cas aussi bien agressif que défensif.

- Le mimétisme mullérien : il consiste en une imitation réciproque au sein d'un groupe d'espèces qui comprend éventuellement une espèce réellement dangereuse. Ici, l'apprentissage du prédateur est accéléré par la ressemblance (il apprend à éviter les proies qui se ressemblent).

- L'auto-mimétisme : c’est le cas d'animaux imitant une portion seulement du corps d'un prédateur ou de leur propre corps. Par exemple, de nombreuses espèces de poissons ont "des tâches simulant un œil" appelée ocelle.

Quelques exemples de mimétisme:

- Le monacanthe à selles noires, parfaitement inoffensif imite à merveille le canthigaster à selle qui est lui tout à fait toxique.

- L’umbraculum mediterraneum, mollusque inoffensif proche des nudibranches, qui ressemble à une Alicia mirabilis contractée (anémone particulièrement urticante).

- La thuridille (Thuridilla hopei), mollusque proche des nudibranches, a la même livrée que les nudibranches doridiens bleus comme Hypselodoris fontandraui, avec un corps allongé bleu soutenu avec des lignes longitudinales jaunes et blanches.
La première est probablement comestible mais bénéficie de l'immunité conférée par sa ressemblance avec les doridiens Hypselodoris qui ont une robe très similaire, le même habitat, la même allure. Là encore, la thuridille peut se défendre en éjectant de l'acide mais elle reste comestible, alors que les doridiens ne le sont pas.

- Une espèce de blennie appelée Aspidontus taeniatus a évolué pour ressembler à l'identique autant physiquement que dans le comportement au labre nettoyeur Labroides dimidiatus. La seule différence se situe au niveau de la bouche : elle s'ouvre ventralement chez les blennies, antérieurement chez les labridés. Cette blennie, lorsque elle est assez près, agresse sa "victime" et lui arrache des morceaux de chair et de nageoire, dont-elle se nourrit.


Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous



Ajouter un site web

Des pages web à consulter

Science et action Haute-Normandie : Chronique de Gérard Breton: Tricheurs, M'as-tu-vu et Camoufles





Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite

http://www.montjoi.com

le Forum

Apportez votre témoignage

Vous avez un avis sur le sujet de cette page, alors ouvrez une discussion dans le forum...
Ouvrir une discussion
La personnalité du mois 861,Delmas-(Alain)

Delmas (Alain)

Moniteur de plongée professionnel (BEES 3e degré) depuis plus de 30 ans, Alain Delmas, formateur de cadres en plongée et en sport, est l'un des meilleurs spécialistes de la législation et du droit de la plongée.
Après avoir présidé aux destinées de l' ANMP pendant 15 ans,... Suite
Voir aussi ... 824,Saint-Pierre-(poisson)

Saint-Pierre (poisson)

Le Saint-Pierre (Zeus faber) est un poisson de la famille des zéidés (Zeidae) présent sur l'ensemble du littoral méditerranéen et des côtes atlantiques d'Europe et d'Afrique. Ce magnifique poisson pouvant atteindre 70 cm de long vit généralement à des profondeur de 50 à 150m de pr...
Librairie...

Les plus beaux sites de plongée autour du monde

Tous les livres

La destination du mois 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !