Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïn

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Votre commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

Cousteau | Marseille | mer | océan | profondeur | risque | scaphandre | sous-marin |

trésor
Categorie Histoire - Mise à jour 18/07/2007 - Cacher les mots clés


Agrandir
Le plus grand musée du monde gît sous les eaux. Nul n’en connaît le nombre, de près ou de loin, mais des centaines, sinon des milliers de vaisseaux ont coulé au fil des siècles, emportant dans les profondeurs amphores romaines, lingots d’or, canons et caisses de porcelaines de Chine. Mais jusqu’au milieu du XXe siècle, faute de pouvoir accéder à ce musée englouti, les océans pouvaient être comparés à un gigantesque coffre-fort dans lequel dormaient ces trésors des civilisations.

La législation

Il y a encore un demi-siècle, jusqu’à l’apparition du scaphandre autonome, l’homme n’avait aucun moyen d’approcher les épaves des fonds marins. La première exploration sous-marine, œuvre du commandant Cousteau, date de 1952, près de Marseille. L’équipe ramena des amphores grecques et romaines, qui laissèrent les spécialistes perplexes car elles avaient au moins un siècle d’écart, avant qu’on ne s’aperçoive qu’elle avait fouillé sans s’en rendre compte deux épaves coulées au fond l’une sur l’autre.
Il n’y avait alors aucune législation et aucun organisme de référence, en France ou ailleurs, pour cette activité qui était totalement libre. Ministre de la Culture du général de Gaulle, André Malraux créa en 1966 le département des recherches archéologiques sous-marines du ministère des Affaires culturelles, tout en rendant obligatoire une déclaration dès qu’un vestige est découvert dans les eaux territoriales.
En 1989, suivant de deux ans une loi similaire aux Etats-Unis, la France s’est réservée l’entière propriété des trésors sous-marins gisant dans ces eaux, alors qu’auparavant un partage était possible entre le découvreur et l’Etat, si ce dernier le souhaitait. Les déclarations de découverte ont dès lors sombré de quelque 250 par an à moins de 50. Pour contrecarrer cette chute, l’Etat a établi sept ans plus tard la possibilité de verser une prime au découvreur, qui peut aller jusqu’à 200 000 francs selon l’intérêt scientifique. Dans les faits, celle-ci est rarement versée. Le risque du secret en vaut la chandelle, puisqu’une belle amphore antique peut se négocier 10 000 francs sur le marché.

Quelquefois, les chasseurs de trésors emportent le gros lot. L’un d’eux, à la réputation particulièrement sulfureuse, Michael Hatcher, a ainsi obtenu une centaine de millions de francs de la dispersion des porcelaines de Chine trouvées dans le Geldermalsen, navire hollandais disparu en 1752 en mer de Chine.
«Tout cet argent qui circule alimente directement le péril, puisqu’il est recyclé dans de nouvelles explorations», s’indigne Lyndel Prott, spécialiste juridique du patrimoine culturel à l’UNESCO. Les Etats tolèrent une dilapidation des trésors sous la mer qu’ils n’accepteraient jamais sous terre.»

La technologie rend désormais accessibles les épaves cachées au plus profond des mers. Mais à qui appartiennent ces trésors?


Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous



Ajouter un site web

Des pages web à consulter

L'Archéologie sous les mers : Le site du Ministère de la Culture

Lost Treasures of the Seven Seas : Site d'informations en anglais sur les nouvelles découvertes en matière d'archéologie sous-marine, d'épaves et de trésors dans le monde.

Coffres-forts et armoires fortes : Autres coffres forts que l'on peut trouver





Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite

http://www.blue-lagoon.fr

le Forum

Apportez votre témoignage

Vous avez un avis sur le sujet de cette page, alors ouvrez une discussion dans le forum...
Ouvrir une discussion
La personnalité du mois 861,Delmas-(Alain)

Delmas (Alain)

Moniteur de plongée professionnel (BEES 3e degré) depuis plus de 30 ans, Alain Delmas, formateur de cadres en plongée et en sport, est l'un des meilleurs spécialistes de la législation et du droit de la plongée.
Après avoir présidé aux destinées de l' ANMP pendant 15 ans,... Suite
Voir aussi ... 491,Altman

Altman

Gérard Altman est né le 24 janvier 1940 à Versailles.
Comme beaucoup de jeunes de sa génération, son premier contact avec le monde sous-marin se fait alors par la chasse sous-marine. C'était en 1957.
Il commence la plongée en scaphandre dans les années 1960 et d...
Librairie...

Les plus beaux sites de plongée autour du monde

Tous les livres

La destination du mois 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Faîtes connaître WikiDive
à un ami !

Il recevra de votre part ce petit message
Votre adresse mailSon adresse mail

Le WikiDive c'est quoi ?

Le WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !